Bula Fidji ! Les coulisses d’un repérage

Nanuku Auberge Resort Fidji

Nanuku Auberge Resort. Fidji. Lundi 10 Avril. 07H10

Hier, nous étions dimanche et je pénétrais pour la première fois aux Iles Fidji, après avoir embarqué à Los Angeles le vendredi 7 avril à 23H30 …
La ligne de changement de date a effacé ce samedi 8 avril 2017 de ma vie.
Le vol de pratiquement 11H00 sur Fiji Airways fut calme au dessus de l’immensité du Pacifique et, même en classe économique, le voyage fut relativement confortable et reposant.
Déjà à bord de cet Airbus A 300 pratiquement neuf, je perçois de suite la gentillesse des Fidjiens ; sensation qui sera confirmée dès le passage des services d’immigration (rapide) à Nadi, la capitale.
Me voici désormais en terres inconnues, je suis ici pour préparer le Grand Voyage 2017, valider certains choix, choisir des thèmes et des lieux pour les soirées, visiter les hôtels et, c’est une évidence, découvrir les parcours de golf.
Ce matin, alors que vous êtes probablement nombreux à regarder le Master’s, je profite des superbes éclairages du lever du soleil sur l’Océan, depuis ma jolie suite de Nanuku.
Hier, le trajet en Toyota Land Cruiser fut assez long depuis l’aéroport jusqu’au sud de l’ile principale où se trouve Nanuku (environ 3 heures). Mais le paysage superbe, qui alterne entre collines verdoyantes, denses forêts tropicales, traversées de villages et vues sur le Pacifique fut un spectacle permanent et ces 3 heures de voitures m’ont permis de découvrir la propreté extrême de Fidji.

Les routes sont parfaites, aucun papier ne traîne, les bas côtés sont parfaitement entretenus et le profond respect des Fidjiens pour leur pays est notoire.

Arrivé à Nanuku, l’accueil extrêmement sincère et chaleureux est très touchant de sincérité ; j’imagine déjà le ressenti de mes « clients-amis » lors de cette étape aux Fidji.

L’hébergement est d’un goût extrêmement raffiné, tout comme les délicieux plats qui sont proposés lors du déjeuner et du dîner ; tout est naturel, le poisson est d’une saveur délicieuse et les fruits un délice.

Après une première nuit réparatrice, je vais désormais partir visiter le nord de l’île et m’installer à l’Intercontinental, à proximité du golf de Natadola Bay, dessiné par l’enfant du pays, Vijay Singh.

Quelques photos et des commentaires viendront très vite relater ce voyage en terres inconnues !

Bon Master’s à tous ; personnellement, une victoire de Sergio en hommage à Seve me ferait très plaisir et serait particulièrement émouvante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *