Pro-Am de l’Afrique du Sud 2018 …la belle vitrine !

7 février 2018. Orléans. – 1° ciel couvert

Cela fait maintenant 24 heures que la caravane du Pro-Am de l’Afrique du Sud a rejoint l’hiver (hormis ces quelques veinards qui ont prolongé à Knysa, dans le Kruger ou au Mozambique !) et c’est l’heure pour nous autres, organisateurs, de revenir sur cet événement mythique.

Incontestablement, nous sommes satisfaits et heureux de cette édition anniversaire ; il faut admettre que les ingrédients étaient réunis sur le “papier” : de beaux hôtels, de beaux golfs, de belles soirées et un concert de Johnny Clegg, histoire d’enfoncer le clou et de laisser des souvenirs pour longtemps aux 56 participants de cette édition anniversaire.

Le Cap, première étape, a conquis “nouveaux” et habitués par sa situation géographique exceptionnelle, la bonne odeur d’iode du Waterfront, les lumières exceptionnelles du ciel, le cadre enchanteur des vignobles, mais aussi par ces golfs tous différents les uns des autres.

Fancourt, où nous avons organisé les 5 dernières journées, fait toujours l’unanimité ; les “dingues” de golf étaient au paradis avec ces installations d’entraînement exceptionnelles et les 3 parcours mythiques situés au pied des montagnes d’Outeniqua !

Montagu et Outeniqua sont des “jardins extraordinaires” qui séduisent l’oeil au premier regard avec ces fleurs parsemées subtilement tout au long des 6600 mètres de la ballade, ces nombreux obstacles d’eau et ces greens en île dessinés par Gary Player.

Théâtre du dernier tour, “The Links” est un chef d’oeuvre qui distille une ambiance aussi solennelle que magique.

Dès l’arrivée dans l’enceinte du club privé, on ne peut que remarquer le panneau d’information qui informe du classement mondial du prestigieux parcours qui figure en 44ème place et à la tête des golfs d’Afrique du Sud.

L’approche face au club-house sobre et élégant, avec ce tapis rouge déroulé pour accueillir les joueurs dans l’enceinte de ce temple du golf. intensifie l’émotion et chaque participant a envie de bien jouer ces links artificiels, sans, évidemment chercher à les vaincre …la cause serait perdue tant la difficulté du parcours est notable.

Ici, on ne se repose jamais, et si vous avez le malheur de ne “pas être dans la balle”, vous vous apprêtez à vivre un calvaire (je parle en connaissance de cause !) ; que ce soit sur le tee de départ, au milieu des fairways immaculés ou sur les greens de glace, The Links sait vous rappeler à l’ordre, pour montrer que c’est le parcours le patron !

A l’issue de cette merveilleuse dernière journée du Pro-Am de l’Afrique du Sud, l’émotion allait se poursuivre lors du concert privé de Johnny Clegg ; le grand homme nous fait partager sa générosité, s’exprime en français pour raconter certains de ces moments de l’histoire de l’Afrique du Sud qui ont inspiré son oeuvre et fait vibrer tout le monde lors de l’interprétation de l’inévitable “Asimbonanga” qui allait clôturer la représentation avant la photo de famille en sa présence.

Plus tard qu’à l’habitude, nous allions passer à table à 21H30 et célébrer les vainqueurs de cette 15ème édition disputée avec passion, sportivité et amitié par les 14 équipes réunies.

En net, la première place revient à l’équipe Bellifontaine de Georges Plumet avec Stéphane et Stéphanie Le Mounier et Bernard Faure qui nous vient du golfe du Morbihan.

Malgré la très belle dernière journée de l’équipe de Romain Béchu avec la famille Bonutto, les 5 points d’écart de David Antonnelli, Serge et Martine Haladjian et Olivier Masse permirent à cette équipe toujours joviale d’empocher la victoire en brut.

A l’issue du repas, spontanément, toute l’équipe des serveurs de Fancourt, allait entonner à capella la traditionnelle chanson sud-africaine, “Shosholoza” (celle que vous pouvez entendre dans Invictus alors que la Coupe du Monde de Rugby revenait à l’Afrique du Sud en 1995). L’émotion fut à son apogée et la chenille qui fut déclenchée à l’initiative de Patrick Malgorn allait laisser des souvenirs pour toujours à ces passionnés de golf qui nous avaient suivi dans cette édition 2018 qui en appelle d’autres, évidemment !

Classement final cumulé en BRUT

Classement final cumulé en NET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.