Retour sur le GRAND VOYAGE GOLFISSIMES 2017 !!

Bellevue 1826. Orléans. 22 Novembre 2017. De retour !

Lorsque j’avais imaginé l’édition du GRAND VOYAGE que nous venons de vivre, j’étais absolument convaincu de la richesse et de la variété du programme qui attendait les Grands Voyageurs qui allaient nous suivre dans ce long et lointain périple.

La première étape, HONG-KONG, créa le dépaysement immédiat, avec la densité de sa population, ses éclairages magiques, son énergie à toute épreuve. Elle provoqua également la surprise par l’étendue du territoire de l’ancienne enclave Britannique (1000 km2) qui abrite plusieurs clubs de golf, dont le fameux Kau Sai Chau du Jockey Club sur lequel nous avons tout d’abord jouer le parcours Nord, dessiné par Gary Player puis le sublime parcours Est, aux paysages absolument époustouflants de beauté et de naturel.

Lors du séjour à Hong-Kong, l’escapade à Macao fut un véritable feu d’artifice et une plongée dans un monde artificiel où l’extraordinaire WYNN PALACE fut la vedette incontestée de ces 24 heures fastueuses ! Le palace de la chaîne de casino américaine créa l’admiration de tous par le luxe ostentatoire de sa décoration et des moindres détails ; qu’il s’agisse des extérieurs, des spectacles d’eau, des salles de bains, du buffet du petit déjeuner et même du papier toilettes !

A Macao, le dîner chinois organisé au restaurant Beijing Kitchen du Hyatt Regency fut un délice avec notamment cet incontournable canard laqué.

Après les fastes de Macao et la vie intense de Hong-Kong, nous nous envolions vers les Fidji, si lointaines. Le vol de nuit d’une durée de 10 heures nous permit de rejoindre Nadi où l’accueil chaleureux des Fidjiens fut immédiat ; installés au très bel Intercontinental Fidji, nous étions à l’adresse idéale pour s’adonner aux plaisirs du golf sur ce grand parcours de championnat qu’est Natadola Bay, ce terrain accidenté avec ses vues somptueuses sur les eaux turquoises du Pacifique Sud. Là, pendant quelques jours nous allions “poser les valises” et profiter tout simplement du rythme des îles, le fameux “Fidji Time” !
Mais, la cerise sur le gâteau, fut incontestablement l’escapade de 48 heures dans ce lieu privilégié et peu connu qu’est le Likuliku Lagoon Resort ; un lieu où le temps semble s’être arrêté pour que chacun puisse, oublier le golf et s’adonner au snorkeling, au jet ski, à la pêche ou tout simplement au repos intégral en attendant les délicieux repas concoctés par le chef. Fidji c’est une destination merveilleuse pour qui sait vivre avec la nature, apprécier les paysages de rêves mais également l’accueil extraordinaire, la qualité de la restauration et évidemment, ce parcours tropical de toute beauté.

Sur le chemin du retour, c’est dans cette magique ville de Singapour que nous faisions étape où nous séjournions au Fullerton Bay. Ce merveilleux boutique-hôtel de grand luxe à l’architecture très contemporaine.
La vue des suites sur le Marina Bay Sand, la Singapore River, le musée d’art moderne et le service d’exception firent de cette ultime étape un moment d’excellence.

Et lorsque vint le moment de planter le tee au départ du 1 de Ria Bintan, nous étions au paradis sur ce golf aux paysages uniques dessinés par Gary Player.

Vous l’avez compris, je suis plutôt fier et satisfait de ce voyage qui se termina à Paris après un vol de 13H30 à bord de Singapore Airlines, dont la réputation exceptionnelle est à la hauteur des prestations reçues !

La barre est haute pour le GRAND VOYAGE GOLFISSIMES 2018, mais le monde est encore vaste et nous trouverons l’occasion de vous faire rêver dès la concrétisation du programme au printemps 2018 !

Et puis, j’ai reçu un très joli mot de Martine T. qui m’a fait chaud au coeur …
“Merci Monsieur le marchand de rêve” !

2 Comments

  • Borocard dit :

    Merci Philippe,merci à ton équipe.
    Nous rentrons hyper réjouis de ce séjour de rêve.
    Tu es un parfait réalisateur,producteur,et également acteur de cette séquence golfique.
    Dommage que nous ne puissions pas te suivre plus souvent.
    Remercié Stéphanie qui opère dans l’ombre très sérieusement.
    Bien Amicalement
    Les “Brocard”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.